↑ Revenir à La Compagnie

Présentation

Créer et former

akte-visuel10x5Association de loi 1901, actuellement présidée par Stanislas Nadolski, la Compagnie Akté a été fondée en 2000, à l’initiative de Anne-Sophie Pauchet et Arnaud Troalic, comédiens et metteurs en scène. Ce duo à l’origine de la Compagnie Akté s’entoure d’artistes et de techniciens. Le collectif ainsi constitué investit, au Havre, un cinéma réhabilité en théâtre, où la compagnie élit domicile et monte ses propres créations, dirigeant une école de théâtre dans un même temps.
Après avoir doté ce lieu d’une programmation, la compagnie Akté décide, en 2007 de se consacrer entièrement à la création et à la formation. À l’automne 2015, la Compagnie déménage au Fort de Tourneville, rejoignant un collectif d’associations culturelles (salles de concert, écoles de musique, ateliers d’artistes plasticiens).

La Compagnie Akté poursuit plusieurs objectifs :
Faire vivre une compagnie de théâtre au sein d’une friche culturelle ;
Créer des spectacles : une dizaine de créations depuis 2007, 75 représentations données en 2014-2015 ;
Mener des ateliers de formation intra/extra-muros : la compagnie reçoit chaque année en formation de 80 à 100 enfants, jeunes et adultes, et met en place des ateliers dans des établissements scolaires et centres de formation sur tout le territoire régional et national lors des tournées de ses spectacles.

Un projet / Deux directeurs artistiques

Anne-Sophie Pauchet et Arnaud Troalic travaillent en collaboration sur tous leurs spectacles. Chaque création est à tour de rôle pilotée par l’un et livrée à la collaboration de l’autre.

Formes nouvelles et écritures contemporaines

crédits photos bbflirt

Akté s’est orientée vers des formes nouvelles et des écritures contemporaines, impliquant l’utilisation d’outils technologiques :
Roberto Zucco (2005) ou Borges vs Goya (2007), Insultes au public de Peter Handke (2011), Toxique de Françoise Sagan (2011), Addiction(s) : Paroles d’Artistes (2014), I Need More (2014).
Le rapport entre l’individu et la société ou la question de l’identité et de l’être social sont des thématiques récurrentes au cœur des projets.

Observatoire de textes jeune public

5doigts0

Parallèlement à leurs créations, la compagnie mène un travail de veille littéraire autour de l’écriture contemporaine en direction du jeune public. En 2008, la compagnie crée le spectacle Les Cinq Doigts de la Main, qui tournera en France pendant plusieurs saisons. Vient en 2009, La Ronde des Auteurs, un dispositif de lectures publiques mises en espace à destination des enfants à partir du CM1. Cette action permet à la compagnie de faire découvrir le foisonnement créatif de textes contemporains pour le jeune public signés Sylvain Levey,  Fabrice Melquiot, Nathalie Papin, Karin Serres, Emmanuel Darley…

IMG_6709

En 2014, la Compagnie Akté monte un diptyque : Ouasmok ? (2014) et Lys Martagon (2015) de Sylvain Levey.

 

048alys martagon-© foto R. Legrand

 

Expériences dans un container vitré

2

En 2011, une expérience de laboratoire voit le jour autour d’un container vitré, fabriqué par la compagnie, dans lequel ont lieu des répétitions au cœur de la ville du Havre. Cette recherche conduit à la création de Insultes au Public (2011), mis en scène par Arnaud Troalic, à partir de la pièce Publikumsbeschimpfung de Peter Handke.
En 2015, Arnaud Troalic lance un nouveau projet mettant en scène le container, POLIS / Opus 1 : Les paradis artificiels, élaboré comme un réseau social aplati sur le territoire, proposant de mettre la parole au cœur de la ville. Pensé comme une installation où la parole devient outil d’invention et d’émancipation, POLIS envisage l’espace public comme site de rencontre. Projet participatif qui interpelle les passants et détourne leurs outils de communication individualisants, il cherche à construire une réflexion collective sous forme d’un jeu.

Créations 2016-2017

Deux créations principales pour les deux prochaines années :
  • 2016 : POLIS / Opus 1 : Les paradis artificiels, mis en scène par Arnaud Troalic
  • 2017 : L’île des esclaves de Marivaux mise en scène par Anne-Sophie Pauchet
    Anne-Sophie travaillera sur la dimension politique de la pièce de Marivaux, qui pose des question d’une acuité surprenantes : comment un oppressé peut-il s’affranchir de sa souffrance passée sans devenir à son tour oppresseur, par un réflexe de vengeance ? Comment peut-on exercer un pouvoir sans tyrannie après une révolution sans reproduire les schémas dont il fût la victime ?
    Pièce en un acte, « coup de poing », qui résonne aujourd’hui avec force et immédiateté dans ses enjeux.